Villages du Pays Avallonnais - Yonne


Cette région réunit les attraits d'un paysage naturel pittoresque et d'un patrimoine historique et architectural exceptionnellement riche. La forêt aux essences variées, les verts pâturages où serpentent ruisseaux et rivières, les lacs, les étangs sont un cadre idéal pour l'activité de plein air.

Le Pays Avallonnais est limité au sud par le plateau du Morvan d'où prend source la Cure qui inonde avec le Serein une grande partie de la région.

Site à découvrir :
http://www.avallon-morvan.com

En savoir plus sur ce village

Vézelay (Photo Emile Taillefer) : haut lieu de pèlerinage depuis le XIIe siècle, la basilique Ste Marie Madeleine se dresse au sommet d'une haute colline qui domine la Cure. Au dessous de cet édifice s'étagent des ruelles tortueuses bordées de vieilles maisons à portes sculptées, escaliers en tourelles, fenêtres à meneaux. Les anciens remparts, qui protégeaient la cité au Moyen Age, sont flanqués de sept tours rondes et forment aujourd'hui une intéressante promenade qui monte depuis le champ de foire, au pied de la colline, jusqu'à l'esplanade du château, derrière la basilique. La cité est classée parmi les plus beaux villages de France.
http://www.vezelaytourisme.com
Chablis (Photo Emile Taillefer) : petite cité bourguignonne par excellence, aux ruelles pittoresques et aux maisons des XVe et XVIe siècles, Chablis offre un paysage de collines couvertes de vignes et de forêts. C’est ici que les moines de St Martin de Tours se réfugièrent lors des attaques normandes et y fondèrent une abbaye. De l’ancienne fortification à trois portes et 29 tours, édifiée en 1403, il reste encore quelques vestiges. La cité appartient aux villages de charme de l'Yonne.
http://www.tourisme-chablis.fr


Irancy (Photo Christian Perret) : avec ses séduisantes maisons de vignerons, ce village témoigne de l'art de vivre bourguignon. Patrie de germain Soufflot, architecte du Panthéon, Irancy possède aussi un cépage dont l'origine remonterait à l'époque romaine et qui perdure sur quelques parcelles. Avec ses maisons vigneronnes serrées autour de l'église, et dotées d'un escalier extérieur, Irancy joue la carte de l'authenticité bourguignonne. La bourgade fait partie des villages de charme de l'Yonne.
Châtel Censoir (Photo Emile Taillefer) : ce village désigné parmi les villages de charme de l'Yonne est situé à proximité du confluent de l'Yonne. Il possède entre autres des ruines féodales datant du XIe siècle ainsi qu'une belle église perchée St Potentien des XIIIe et XVIe siècles. La cité bénéficie de la douceur rendue par le canal du Nivernais.
http://www.chatel-censoir.fr

Montréal : implanté dans un cadre magnifique dominant la vallée du Serein, le village a été fondé à la fin du IXe siècle est constitué en seigneurie dès le XIe siècle. Il est dominé aujourd'hui par la superbe collégiale Notre Dame de l'Assomption. Le haut du village possède beaucoup d'intérêts : on pénètre dans le bourg par la porte d'En Bas aux belles arcades de pierre. La promenade se poursuit le long des rues bordées de maisons anciennes agrémentées de fenêtres à meneaux, de linteaux sculptés et de lourdes portes en bois clouté. La bourgade est classée au rang des cités de caractère de Bourgogne Franche Comté.
http://www.montreal89.com
Cravant (Photo Emile Taillefer) : fortifié en 1387, la cité désignée parmi les villages de charme de l'Yonne fut le centre de la bataille opposant les troupes françaises de Jacques Stuart aux troupes anglo bourguignonnes du maréchal de Chastellux en 1423. S’il reste encore quelques traces d’habitations antiques, Cravant se présente avant tout comme un village de caractère, avec ses maisons à tourelles et pans de bois du XVIe siècle, sa maison dite «de bois» de 1328, son église et son pont du XVIIIe siècle. L’église St Pierre et St Paul se caractérise par son vaste chœur Renaissance du XVIe siècle, sa tour carrée de 1551, et ses vitraux anciens.
http://www.cravant-yonne.fr

Thizy (Photo Emile Taillefer) : dès le XIIIe siècle, des moines établirent en ce lieu un prieuré qu'ils fortifièrent. Un château fort y fut construit à la même époque. Celui-ci fut remanié au XVe siècle puis restauré en 1869. La légende veut que la reine Brunehaut, lors de son supplice, ait traversé le village, traînée par des chevaux. Le village se présente aujourd'hui avec son enceinte quadrangulaire, son donjon carré des XIIIe-XIVe siècles et sa tour d'escalier polygonale du XVe siècle. Le village lui-même est implanté sur un éperon rocheux, lui conférant ainsi un style singulier bénéfice d'un statut de ville franche dès le XIIe siècle. A partir du XVIe siècle, le commerce des toiles fabriquées à domicile par les paysans pendant la mauvaise saison, devient prépondérant et cette activité traditionnelle permettra à la commune de devenir une capitale textile régionale. Le site du bourg dominant le Serein est pittoresque d'autant que le village perché demeure très fleuri. Il conserve encore son église St Germain construite en 1707 par Audinot : l'édifice est d'ordre toscan.
St Père (Photo Emile Taillefer) : installé sur les bords de la Cure, à l'ombre de la "colline inspirée", ce village appartenant aux villages de charme de l'Yonne mérite le détour pour son église Notre Dame et son musée archéologique des Fontaines Salées et sa célèbre bonne table. Véritable joyau de l 'art gothique bourguignon, l'église mérite la plus grande attention. Certains parlent de cathédrale en miniature. Construite du XIIIe au XVe siècle et dédiée à la Vierge, elle devient au XVIe siècle l'église paroissiale succédant ainsi à l'ancienne église St Pierre, qui a donné son nom au village.
http://www.saint-pere.fr

Lucy s/Yonne (Photo Eric Wanner sur http://chtoric67.canalblog.com) : le petit bourg traversé par le canal du Nivernais est un village pittoresque bâti en croix. Il dispose de ruines féodales, avec le château de Faulin ainsi que d'une église romane d'un style roman primitif, avec des chapiteaux sculptées, dédiée à Notre Dame et datée du XIe siècle puis remaniée au cours des siècles aux XVe et XVIe siècles.
Mailly le Château (Photo Emile Taillefer) : il s'agit d'un bourg fortifié et perché, situé dans la vallée de l'Yonne. Il possède encore quelques remparts et des ruines féodales datant du XVe siècle. Doté d'un très beau panorama, il bénéficie en outre de son microclimat qui le protège des mauvaises conditions atmosphériques. Le village appartient aux villages de charme de l'Yonne.
http://www.maillylechateau.fr

Isle s/Serein (Photo Eric Wanner sur http://chtoric67.canalblog.com) : ce village est situé dans une boucle du Serein où se trouve une petite île d'où son nom. Attesté dès 877 sous le nom d'Ilianencensis vicaria, c'est une ancienne possession des sires de Montréal. Fortifié depuis le XIVe siècle, il ne reste que quelques maisons du XVe siècle dont une ancienne maison forte située sur l'île. Le village conserve malgré tout de nombreuses maisons villageoises du XVIIIe siècle. L'église paroissiale St Martin fait l'objet d'une inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1991. Cette église, édifiée en 1837, a la particularité d'arborer sur son fronton la devise « liberté, égalité, fraternité ». Sur l'île, une jolie place, appelée « place des Antes », borde le Serein.
http://www.isle-sur-serein.fr
Pierre Perthuis (Photo Maryse Rozerot) : ce village appartenait autrefois au Nivernais et Vauban en était seigneur. Il conserve encore les vestiges d’un château fort et d'une porte du XIIe siècle. L’église St Léonard est visible depuis le vieux pont qui traverse la rivière de la Cure. En aval de celle-ci, la Roche Percée, arcade naturelle de six mètres de haut qui a donné son nom au village, est un site incontestable.

St Bris le Vineux (Photo Emile Taillefer) : au milieu des coteaux de vignes et de cerisaies, l'église domine les maisons vigneronnes, souvent remaniées au fil de l'histoire mouvementée du village mais dont les caves voûtées du XIIe et XIIIe siècles, sont le témoignage le plus stable et le plus vif de l'activité viticole. L'église construite du XIIe au XVIe siècle, offre des architectures successives dont le choeur Renaissance au décor très riche et les vitraux sont, avec la peinture murale de l'arbre de Jessé, les plus beaux fleurons. Tout à St Bris rappelle que le raisin et la cerise sont les deux richesses du village, véritable village de charme de l'Yonne. Les Seigneurs de St Bris ont laissé un château du XVIIe siècle.
Migé : ce village appartenant aux villages de charme de l'Yonne est situé au fond d’un vallon étroit et profond, dont les pentes rapides sont couvertes de vignes. On remarque quelques maisons des XVe et XVIe siècles, témoignant de l’importance de cette localité durant le Moyen Age. Il était entouré d’une muraille défendue par un château brûlé en 1590. L’église a été achevée sous le règne de François 1er comme l’atteste la salamandre sculptée à l’une des clefs de voûte. Il faut admirer la bucolique place de la mairie avec son étang, ses cygnes, ses saules pleureurs et ses platanes centenaires. L’étang, réceptacle naturel de nombreuses sources, donne naissance au ru “Chopine” qui traverse le village.